Qui paye ?

De nouveaux projecteurs viennent d’être installés sur le pylône SFR afin de compenser une partie de la luminosité réduite sur le terrain depuis la suppression de l’ancien poteau d’éclairage.

Reste à savoir qui paye une telle opération : les opérateurs ou la municipalité ?

IMG_4847_2

IMG_4854_2

Rappelons au passage, que la présence d’un opérateur par pylône a été justifiée à plusieurs reprises par une soi-disant nécessaire mise au norme de l’éclairage, mais les joueurs se  plaignent d’un éclairage moins bon lié au fait que les projecteurs sont plus haut que sur l’ancien poteau d’éclairage.

Publié dans Dossier | Laisser un commentaire

Soirée projection/débat Mercredi prochain !

Soirée projection mono

Organisée par le collectif Vizille sans Interférence
Avec la présence de Jean Rinaldi de CCARRA

Mercredi 1er juin,
20h00 Salle de la République

ØDÉBAT après la projection du film (70min) sur les dangers de l’exposition aux ondes
ØCOMPTEURS LINKY: dangers et recours ØPoint sur les ANTENNES RELAIS sur le stade de rugby à Vizille
ØAnalyse des MESURES faites autour du stade
ØACTIONS JURIDIQUES (perte de patrimoine, trouble de voisinage)

Publié dans Actions | Laisser un commentaire

Robin des Toits attaque l’Etat en Justice – France 3 24/05


Robin des Toits attaque l’Etat en Justice – 24… par papachou95

Publié dans Etudes & documentaires, Ils en parlent | Laisser un commentaire

Loi Abeille de Février 2015

La loi n°2015-136 du 9 février 2015, dite loi « Abeille », relative à la sobriété, à la transparence, à l’information et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques renforce le rôle des maires :

  • Ils reçoivent et mettent à à disposition des habitants les dossiers d’information transmis par les exploitants de stations radioélectriques pour l’implantation ou la modification substantielle d’un site ;
  • Ils peuvent exiger une simulation de l’exposition aux ondes émises par une installation avant son implantation ;
  • Ils peuvent exiger un état des lieux des installations existantes.

L’accès sans fil à internet

Les établissements proposant au public un accès WiFi (mairie, médiathèque) doivent le mentionner clairement au moyen d’un pictogramme à l’entrée de l’établissement.

Dans les établissements accueillant les enfants de moins de 3 ans, la loi interdit le WiFi dans les espaces dédiés à l’accueil, au repos et aux activités.

Dans les classes des écoles primaires où la commune a installé du WiFi, il doit être coupé lorsqu’il n’est pas utilisé pour les activités pédagogiques. Pour toute nouvelle installation, la commune doit en informer au préalable le conseil d’école.

Les élus locaux seront représentés au sein du comité national du dialogue relatif au niveau d’exposition du public, réuni sous l’égide de l’ANFR.

Publié dans Textes de loi | Laisser un commentaire

Film de sensibilisation – les sacrifiés des ondes

Voici le film dont le collectif organisera une projection très prochainement :

Publié dans Actions, Etudes & documentaires | Laisser un commentaire

Distribution de tracts samedi 26 mars

Nous distribuerons samedi 26 mars dès 10h00 au rond point d’entrée de Vizille des tracts comprenant notre réponse à l’article sur les antennes relais dans le Vivre à Vizille de février, ainsi que le bulletin d’adhésion à notre association.

Venez nous voir dans nos T-shirts jaunes, ou encore mieux, endossez vous aussi le T-shirt et distribuons ces tracts ensemble ! Un peu de renfort est plus que bienvenu, auquel cas merci de nous confirmer votre présence par mail à contact@vizille-sans-interferences.fr

Pour télécharger le tract, cliquez ici : http://www.vizille-sans-interferences.fr/wp-content/uploads/2016/03/Réponse-et-bulletin-sans-marge.pdf

Publié dans Actions | Laisser un commentaire

Réponse à l’article de Vivre à Vizille (Fév. 2016)

L’article de Vivre à Vizille de février 2016 sur les antennes relais, publié en réaction à la pression exercée par le collectif Vizille sans Interférence, présente des inexactitudes qu’il faut rectifier.

« Rien n’a été fait dans la discrétion » Il s’avère que dès décembre 2014 des contestations sont nées d’un côté de l’opposition politique qui a distribué des tracts ainsi que des habitants proches du stade qui ont demandé une entrevue avec M. Le Maire, pour des interrogations restées sans suite. Une habitante a reçu des services municipaux une lettre signifiant que l’information passée dans le Vivre à Vizille de janvier 2015 suffisait à elle seule et qu’aucune réunion publique d’information n’était nécessaire ! Affirmer qu’aucune demande d’information n’a vu le jour est un déni manifeste de la démocratie municipale et de respect envers les contribuables vizillois.

« Rôle du maire » Un maire ne peut pas interdire l’installation mais peut choisir l’emplacement d’antennes relais. Le choix de la municipalité vizilloise a été dicté par les finances mais il n’est pas assumé. Les arguments du déficit de couverture et changement des mâts d’éclairage sont farfelus. Les 3 opérateurs assurent sur leurs propres sites web la pleine effectivité de couverture du sud vizillois depuis janvier 2015 ! Le changement de mât pour avoir un éclairage à 20m amène plus de frais que de gain. Il va falloir changer tous les éclairages. De plus, qu’en est-il du 4e poteau d’éclairage ? Quel budget a été prévu pour toutes ces dépenses ? Cette initiative a été prise sans concertation avec les habitants et dirigeants du club de rugby.

« Le choix du stade municipal » C’est oublier 1200 scolaires, les internes du lycée, la présence quotidienne de jeunes joueurs de rugby, de lycéens pour des activités d’EPS, des spectateurs lors des matchs de rugby et sans compter évidemment la centaine de riverains ! L’argument du meilleur emplacement pour un meilleur rayon d’action a été balayé par M. Chauve d’Orange. Il a clairement précisé qu’il n’y avait pas d’emplacement idéal tout était une question de choix.

« Ondes et rayonnements » Les effets ionisants ne sont pas les seuls effets à redouter des ondes électromagnétiques. La reconnaissance de l’hypersensibilité comme maladie liée à l’exposition électromagnétique est discutée à l’Assemblée Nationale. Les effets thermiques et la puissance transportée sont les risques principaux sur lesquels sont basés les revendications sur les téléphones portables et les bornes wifi. Les fréquences des fours micro-ondes (2.4 Ghz) sont du même ordre de grandeur que ceux de la 4G (2.5 à 2.7 Ghz). Le fait d’avoir 3 antennes relais sur le même stade entrainera des effets cumulatifs évidents. L’intensité du champ électromagnétique relevé début janvier 2016 sur le stade (0,71V/m) avec une seule antenne est déjà 2 fois supérieure aux estimations de SFR pour 3 antennes (0,38V/m) !

–> C’est pour une installation raisonnée des antennes relais que l’association « Vizille sans Interférence » s’est constituée et se bat au quotidien.

Publié dans Ils en parlent | Laisser un commentaire

Robin des antennes

Après Robin des bois et Robin des toits, il semble qu’un nouveau Robin, des antennes cette fois-ci, ce soit emparé du pylône de SFR…

Bravo à lui pour ce bel exploit !

DERBYANTENNES4 DERBY ANTENNES (3) DSC_0034 DSC_0032

DSC_0032 DSC_0034

Publié dans Actions | Laisser un commentaire

Dauphiné Libéré du 25 février

Derby Jarrie Vizille

Publié dans Ils en parlent | Laisser un commentaire

Réponses de SFR à nos questions du 28 décembre 2015

De : BERARD, Pascal
Envoyé : mardi 16 février 2016 11:10
À : Avedis Jamgotchian
Objet : RE: Suites réunion publique

Bonjour,

Suite à notre conversation téléphonique de ce jour, voici les éléments de réponse de SFR :

  1. Ci-dessous, la carte de couverture Indoor avec le relai du stade allumé. Les couvertures sont calculées de façon théorique en dbm. Les opérateurs ne communiquent pas sur ces seuils (ils diffèrent potentiellement d’un opérateur à l’autre et surtout ils sont exprimés dans une échelle négative, pas compréhensible du grand public)). Ce qui est important, c’est le niveau de champ mesurable en V/m et sa valeur, versus les normes en vigueur. C’est ce que vérifie l’ANFR dans ses mesures.

couverture SFr

  1. SFR a toujours la possibilité d’accueillir d’autres opérateurs sur ses infrastructures (quand elle en est propriétaire en tout cas) et la réciproque est également possible, dans les limites du techniquement faisable.
  1. Le relai de Notre Dame de Mésage a pour vocation d’assurer une continuité outdoor dans Vizille et aux alentours. La distance par rapport à Vizille (2.1 km du stade et plus de 3 km du centre-ville) ne permet pas, avec les faibles puissances que nous émettons, de faire une couverture Indoor sur Vizille avec ce relai. Orange et Free, qui sont également présent sur Notre Dame de Mésage, sont arrivés à priori au même constat. Vous vous doutez, que si nous avions pu rajouter à moindre frais des antennes sur un site existant, nous aurions privilégié cette solution à celle de la construction d’un site neuf, beaucoup plus coûteuse.
  1. L’azimut du faisceau hertzien est indiqué dans cartoradio : il pointe à 212,2° en direction de Notre Dame de Mésage. Les faisceaux hertziens sont des faisceaux directifs, pincés et de très faible puissance. Ils n’ont aucun impact sur une mesure ANFR.
  1. Les obligations de couverture ARCEP sont bien sur des couvertures de population et de territoire en outdoor. C’est directement mesurable « facilement » ce qui n’est pas le cas de l’Indoor, ce que veut en fait l’Etat, mais qui est impossible à faire.

Enfin, notre site permet actuellement à 1 000 personnes (moyenne actuellement observée) de communiquer (voix/data)  tous les jours à Vizille et aux alentours.

Bonne réception.


 

Date : 28 décembre 2015 à 23:48nsmi
Objet : Re: Suites réunion publique
À : Pascal Berard

Bonjour M. Berard,

Merci pour ces précisions qui vont dans le sens de la transparence.
Il me reste néanmoins encore quelques questions :

– La carte de couverture est effectivement assez riche d’enseignement. J’imagine que les couvertures indoor/outdoor sont déterminées en fonction d’un gain théorique en dBM, une intensité de champ en V/M ou d’une densité de puissance en W/m2 ? Si tel est le cas, quels sont les seuils appliqués ? M’autorisez-vous à la publier sur le site internet de notre collectif (www.vizille-sans-interferences.fr) ?
– SFR avait-il des accords d’itinérance avant l’installation de l’antenne, et en a-t-il encore aujourd’hui avec les autres opérateurs ?
– la couverture indoor sur Notre Dame de Mésage est assez surprenante compte-tenu de l’emplacement d’une antenne relais sur laquelle SFR est présent. Pourquoi l’installation d’antennes supplémentaires sur cette antenne relais n’a pas été envisagée ?
– vous n’avez pas mentionné l’azimuth du faisceau hertzien lors de votre présentation, qui passe pourtant au-dessus du lycée. Celui-ci est-il dirigé vers l’antenne de notre Dame de Mesage ?
– Pouvez-vous me confirmer que l’obligation de couverture des opérateurs (au sens de l’ARCEP) ne comprend que les communications outdoor ?
– La phase de réglages de l’antenne est-elle achevée ?
– La dépose de l’ancien pylône d’éclairage étant achevée, le chantier est-il terminé ?

Je vous confirme mon intérêt pour la carte de couverture depuis l’installation de l’antenne aux abords du stade.

Merci par avance pour vos réponses à ces nouvelles questions,
Cordialement,

Publié dans Communication communale | Laisser un commentaire